Le PNNS entendu par Programme National Nutrition Santé est un plan de santé publique, qui a pour objectif de contribuer à l’amélioration de l’état de santé de la population par l’activité physique et la nutrition. Lancé depuis 2001, les repères nutritionnels de ce programme ont été actualisés par le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) en 2017 pour 4 ans d’où le PNNS 4 (2017-2021). Pour favoriser une alimentation équilibrée, il est proposé des indications de consommation qualitatives et quantitatives de différents groupes d’aliments. Ce sont ces indications à suivre qui constituent les repères nutritionnels.

Les objectifs du PNNS

Pour les politiques de santé publiques menées dans le monde et particulièrement en France, l’enjeu majeur est l’amélioration de l’état nutritionnel de la population.

Pour la protection de la santé il faut bien évidement une nutrition satisfaisante. L’insuffisance d’activité physique et l’inadéquation des apports nutritionnels sont à la base des nombreux cancers et maladies cardiovasculaires dont souffre l’humanité, des conclusions qui ont été tirées grâce aux avancées de la recherche. 55% des décès des 550.000 par an sont liés au facteur nutritionnel. L’obésité, le diabète, l’ostéoporose et bien d’autres déficiences sont liés au facteur nutritionnel.

L’objectif général du Programme National Nutrition Santé (PNNS) est d’améliorer l’état de santé de l’ensemble de la population grâce à la nutrition.

La réduction de la prévalence du surpoids et l’obésité chez l’enfant, la réduction de la consommation de sel et du sucre, l’augmentation de la consommation de fruits et légumes chez les adultes sont entre autres des objectifs initialement fixés et qui sont totalement ou partiellement atteints. Il y a eu cependant un grand faussé lié aux inégalités sociales de santé, parce que toutes les composantes de la population n’ont pas été prises en compte par ces améliorations.

Pour répondre à la croissance du nombre de sujets gravement atteints, la formalisation d’un Plan Obésité (PO) pour la France a été souhaitée par le président de la République. Un Programme gouvernemental pour l’alimentation (Code rural, article L. 230-1) et un autre programme quinquennal relatif à la nutrition et la santé ont été institués par le parlement en 2010.

Le Plan Obésité consiste à dépister les patients, les prendre en charge pour ne citer que ceux-là.  C’est donc un complément du PNNS.

Les principes généraux du PNNS

  • -Quand on parle de nutrition on fait plus allusion aux questions liées à l’activité physique  à l’alimentation tels-que les aliments, les nutriments, des comportements alimentaires pour ne citer que ceux-là.
  • -Les dimensions biologiques, symboliques et sociales de l’activité physique et de l’acte alimentaire sont prises en compte par le PNNS.
  • -C’est une expertise scientifique organisée par les pouvoirs publics que reposent les orientations développées et les messages promus dans le cadre du PNNS.
  • – La promotion des facteurs de protection de la santé et la réduction de l’exposition aux facteurs de risque de maladies chroniques sont les actions mises en œuvre par le PNNS pour la promotion, dans l’alimentation et le mode de vie.
  • -La cohérence, la complémentarité et la synergie des différentes mesures, actions et réglementations pour essayer d’atteindre les objectifs qui ont été fixés sont entre autres les privilèges du PNNS.
  • – Une activité physique favorable à un état nutritionnel, un état de santés optimales et une bonne alimentation sont les repères nutritionnels du PNNS visent à promouvoir.
  • -Le PNNS vise également l’amélioration des conditions de vie, sans oublier l’environnement alimentaire et physique qui sont des facteurs déterminants des habitudes alimentaires.
  • Le PNNS s’occupe également de l’organisation du dialogue avec les partenaires du programme que ça soit au niveau local, régional ou national.
Nos conseils femmes :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here