Conseils pour rédiger une lettre de présentation

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, la lettre d’accompagnement sera celle qui encourage une entreprise à passer une entrevue avec vous et à évaluer votre curriculum vitae et votre expérience, donc elle doit être impeccable. Voici quelques conseils pour rédiger votre lettre de présentation pour une offre d’emploi.

C’est la lettre d’accompagnement qui encourage le recruteur à vous rencontrer, vous devez donc prendre soin de chaque mot en détail. Voici quelques conseils pour rédiger une lettre convaincante.

Le plan

Une lettre de motivation classique est divisée en trois parties :

– L’entrée sur le sujet, qui place le contexte dans lequel vous présentez votre candidature : “Diplômé de l’Escuela Superior de Comercio Internacional de Barcelona, je me permets de présenter ma candidature en réponse à l’annonce publiée sur le site xxx”.

– La deuxième partie, l’argument, doit convaincre le recruteur : c’est la partie dans laquelle le candidat adapte son curriculum à l’offre d’emploi.

– Enfin, la conclusion vous permet d’indiquer le désir de rencontrer le recruteur.

Les éléments clés

La lettre de motivation doit d’abord et avant tout refléter la motivation du demandeur d’emploi. Contrairement au CV, il ne s’agit pas d’une simple énumération des différentes expériences. A la lecture de l’argumentation, le recruteur doit comprendre ce qui attire le candidat vers le poste et trouver ses qualités, ses spécificités et sa façon de travailler.

Le DRH a besoin de lire des choses qui ressemblent à l’entreprise, à son esprit. Avec Internet, vous avez maintenant tous les moyens de vous informer à l’avance sur l’entreprise et de vous présenter les qualités qui semblent correspondre à la culture de l’entreprise.

Le ton

Votre ton dépendra du secteur d’activité dans lequel vous postulez. Évitez d’être trop extravagant si vous voulez travailler dans des branches conventionnelles comme le luxe. Par contre, si vous vous orientez vers le domaine de la communication, des médias ou de la création, vous pouvez vous permettre d’être plus “agressif”. Il faut être original sans être présomptueux. L’essentiel est d’être honnête avec soi-même et de parler franchement.

Les pièges dans lesquels vous n’avez pas à tomber

– Évitez le “copier-coller”. Il n’y a rien de pire qu’une lettre avec le nom de l’entreprise ou le mauvais recruteur dans l’en-tête.

– D’un autre côté, n’en faites pas trop, car les romans usurpent la vocation de la conversation : brûlez les cartouches que vous auriez pu garder pour l’interview dès le début.

– Regardez le caractère : il ne doit être ni trop grand ni trop petit, et évitez de présenter des papiers froissés ou tachés.

Les astuces qui font la différence

– Scannez votre signature et insérez-la dans le document Word, par exemple. C’est une petite marque qui personnalise la lettre.

– Soyez bref. Le recruteur lira d’abord une lettre concise et percutante, ne dépassant pas 12 0 15 lignes, mais dans laquelle chacun des mots est important.

Si vous êtes à la recherche d’un emploi sûr, cette tâche vous prend beaucoup de temps et de force. À ce stade, il est important que vous vous arrêtiez, que vous preniez une grande respiration et que vous réfléchissiez. Tu ne crois pas que tu te pousses un peu trop ? N’oubliez pas de prendre le temps de vous reposer, de prendre soin de vous, de prendre soin de votre peau, de rire, de profiter de votre temps libre, de vous et de ceux qui vous aiment le plus car, comme le proclame L’Oréal Paris : vous en valez la peine, et votre future société le verra bientôt aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *