Le poivre est une épice de tous. Toutefois, peu de gens connaissent leur origine.

Il est obtenu à partir des baies de différentes espèces de poivriers, issus de la famille des pipéracées. Les cuisiniers adorent cette épice pour son parfum et son goût piquant capable s’assaisonner n’importe quel plat.

Les variétés du poivre

Il existe de nombreuses variétés de poivres. Pour vous donner une idée, nous allons vous citer quelques variétés :

Le poivre du Sichuan

Le poivre du Sichuan est exclusivement utilisé en cuisine. C’est une épice tirée d’une plante de la famille des agrumes. Également, elle est offerte en sachet pour parfumer l’ambiance d’une pièce ou pour embaumer une armoire à linge.

Le poivre de Jamaïque

Le poivre de Jamaïque, appelé le piment de la Jamaïque, dégage une saveur de poivre, de cannelle, de muscade et de clou de girofle. C’est pour cette raison que nous le nommons « quatre épices ». C’est une épice qui aromatise les gâteaux, les compotes, les chocolats et les chutneys.

Le poivre blanc

Le poivre blanc, appelé encore le poivre de Singapour, est un fruit mûr du poivrier. C’est un « poivre de table » qui permet de compléter l’assaisonnement d’un plat.

Le poivre noir

Le poivre noir est lui récolté à un niveau de maturité supérieur. C’est en séchant au soleil qu’il obtient sa couleur noire comme l’indique ce site. Il propose une grande force épicée et s’utilise au mieux fraichement mouliné.

Les origines du poivre

Nous tenons à vous préciser que le poivre a été la raison de plusieurs guerres, conquêtes et découvertes. D’ailleurs, c’est en cherchant les épices que les Européens ont découvert l’Amérique.

Des originaires Indiennes

Le poivre est originaire du sud-ouest de l’Inde, dans la région du Kerala qui se trouve sur la côte de Malabar. C’est pour cette raison que le Malabar noir est considéré comme étant le poivre originel.

Nous retrouvons la première trace écrite de cette épice dans le livre de Romain Apicius « De l’art culinaire », qui le nomme le « roi des épices ».

Par la suite, Alexandre le Grand l’a découvert au 4ème siècle av. JC et l’a ramené en Grèce. À cette époque, on mesurait la richesse par rapport aux réserves de poivre qu’on possédait. En revanche, son prix diminue à la Renaissance.

Le poivre était une monnaie d’échange

Au Moyen Âge, et vu sa rareté, le poivre était utilisé comme monnaie d’échange, d’où l’expression « payer en espèces ». D’ailleurs, la richesse d’un noble était évaluée selon la quantité de poivre qu’il possédait.

La démocratisation du poivre

Au début des années 1500, le Portugal possède le monopole du commerce du poivre. Ce monopole n’a duré qu’une cinquantaine d’années, car les Vénitiens parviennent à contourner le blocus du commerce de cette épice instauré par les Portugais.

Au XVIIe siècle, les Hollandais et les Anglais développent le commerce du poivre et démocratisent leur consommation en Europe.

Aujourd’hui, cette épice est le troisième aliment le plus consommé au monde.

Nos conseils femmes :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here