Le jour de la retraite a sonné et, avec lui la délicate question de la succession. De quelle manière transmettre à ses proches son argent ? Quand et comment effectuer ces démarches ? Autant de questions essentielles pour maîtriser sa fiscalité et permettre à vos enfants de profiter au maximum de votre argent.

La donation : donner à ses enfants de son vivant

L’option de la donation consiste à donner une partie de son patrimoine à ses enfants ou à ses petits-enfants. En attendant la succession, vous pouvez ainsi, les soutenir financièrement à un moment important de leur vie, comme l’achat d’un bien immobilier, par exemple. En outre, vous allégez la facture fiscale du jour de la succession. Notez qu’une donation sous la forme de titres boursiers s’avère fiscalement très pertinente.

L’assurance-vie : simple et toujours pratique

Moins complexe que la donation, la souscription d’un contrat d’assurance-vie se règle en quelques démarches à la banque. Lors de la souscription de l’assurance-vie, vous pouvez désigner le ou les bénéficiaires de ces fonds lors de votre décès. Lorsque ce décès survient, la banque contactera les personnes que vous avez nommées et, après avoir vérifié leur identité leur reversera la somme quote-part qui leur revient. Un abattement fiscal fort intéressant concerne les assurances-vie, qui même après 70 ans, reste toujours pertinent.

La modification du contrat de mariage : pour attribuer une part aux enfants

En pratique, votre contrat de mariage sous le régime de la communauté universelle protège votre conjoint. Si vous disparaissez, il héritera de l’ensemble de vos biens sans verser d’imposition. Vous pouvez aussi ajouter des clauses particulières concernant vos enfants pour leur éviter aussi de payer des frais.

Plusieurs interlocuteurs pourront vous aider à y voir plus clair. Les notaires ont une obligation légale de conseils à leurs clients. Il vous suffit de prendre rendez-vous avec le notaire de votre choix. Si ces éclairages ne vous apportent pas satisfaction, un conseiller en gestion de patrimoine peut se pencher sur vos dossiers personnels, vous pouvez également faire appel à un cabinet d’avocats expert en droit patrimonial comme LLCG Avocats à Paris.

N’oubliez pas de laisser vos affaires en ordre ! Si votre conjoint ou vos enfants ne sont pas familiers de vos dossiers en cours, ils auront toutes les peines du monde, après votre décès, à retrouver vos actifs. Certains de vos comptes pourraient bien ne jamais leur parvenir. Pour cela, tenez à jour un dossier contenant la liste exhaustive de vos biens et informez-les de son existence.

Nos conseils femmes :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here