Le stérilet au cuivre peut-il protéger contre le cancer du col de l’utérus ?

Bien être et nutrition Le stérilet au cuivre peut-il protéger contre le cancer du col de l’utérus...

Une étude de l’Université de Columbia aux Etats-Unis démontre que l’utilisation d’un stérilet au cuivre réduit les risques de cancer du col de l’utérus. Bonne nouvelle alors que de plus en plus de femmes autour du monde adoptent ce mode de contraception.

Quelle méthode contraceptive ?

Le choix de la méthode de contraception pour une femme est primordial. Surtout qu’il revient très souvent à elle d’en prendre soin, sauf pour l’utilisation du préservatif ou de la vasectomie chez l’homme (un phénomène rare qui signifie plutôt le désir de ne plus avoir d’enfants qu’un moyen de contraception). Cette décision s’accompagne d’une grande responsabilité, car si elle n’est pas efficace ou utilisée telle qu’elle se doit, le résultat sera une grossesse non-désirée.

Plus important encore, le choix de la méthode contraceptive peut avoir des effets sur le corps et la santé de la femme. Pour une fois, il semblerait que l’une de ces méthodes procure un bénéfice important, celui de protéger son utilisatrice contre le cancer du col de l’utérus. En effet, une étude présentée dans le magazine Obstetrics & Gynecology indique que le stérilet au cuivre apporte une plus grande protection face aux stérilets hormonaux. Voici un guide sur les règles et les stérilets pour mieux comprendre les effets du DIU sur les menstruations.

Le stérilet : de plus en plus populaire

Ce sont plus de 100 millions de femmes qui utilisent aujourd’hui un stérilet. Ces dispositifs intra-utérins (DIU) sont plébiscités, car ils sont reconnus pour leur capacité à réduire les saignements ainsi que la douleur durant les règles, plus particulièrement les stérilets hormonaux. L’augmentation de leur utilisation s’est faite graduellement au cours des 20 dernières années avec une accélération plus marquée durant la dernière décennie. Au départ, ce sont les effets secondaires et indésirables de la pilule contraceptive qui ont poussé les utilisatrices de cette méthode à se diriger vers le DIU.

Des études précédentes avaient déjà démontrées que l’utilisation du stérilet pouvait réduire le risque de cancer du col de l’utérus. Ce que ce nouveau rapport démontre, c’est que le stérilet au cuivre protège mieux que le stérilet hormonal. La différence est d’ailleurs marquée entre ces deux dispositifs puisque le premier réduit les risques de moitié par rapport au second. Les chercheurs en sont arrivés à cette conclusion suite à l’étude rétrospective de données ayant trait à 10 000 patientes utilisant un DIU. Grâce à cette étude, les gynécologues pourront mieux informer leurs patientes sur les avantages des différents stérilets.