La santé et la cigarette électronique faite attention mesdames

Comme indiqué sur son emballage, la cigarette nuit à la santé. La fumée rend malade autant le fumeur que ceux qui se trouvent dans son environnement immédiat quand il rejette sa fumée. C’est ainsi que dans certains lieux publics et dans plusieurs pays du monde, les zones fumeurs et non-fumeurs sont bien distincts. Une alternative à la cigarette est proposée par la technologie. Elle est déjà bien répandue, mais si vous ne la connaissez pas encore, à la lecture des lignes ci-dessous vous le saurez.

La cigarette électronique, qu’est-ce ?

Appelée vapoteuse ou vaporisateur personnel, l’e-cigarette est un système qui génère un aérosol qui doit être inhalé. Le dispose a pour but de produire une fumée artificielle ou une vapeur qui réside de la combustion du tabac. La fumée peut se voir ajouté un arôme fruité, de tabac blond, de bonbons… La fumée peut également contenir de la nicotine ou non, ceci sera à la convenance de l’utilisateur. Le concepteur de ce dispositif élaboré est Herbert Gilbert en 1963. En 1965, il décide de déposer un brevet qui va se voir joindre la schématisation d’un dispositif qui à la place du papier et du tabac laisse place à de l’air chauffé et embaumé d’arôme. L’invention ne sera jamais commercialisée malgré les approches de plusieurs firmes. Hon Lik va remettre au gout du jour le projet en 2003 avec la fabrication de la première cigarette électronique rendue publique. En 2005, l’ancien pharmacien chinois va déposer à son tour le brevet de son invention. Le produit sera commercialisé dès 2004 en Chine avec la collaboration de Dragon Hodings. Cette entreprise changera de dénomination en 2007 pour devenir Ruyan (comme une cigarette en chinois). En 2010 elle deviendra Dragonite International Limited. La plupart des cigarettes électroniques sont fabriquées dans des usines de la Chine à Hong Kong et Shenzen. Le dispositif est composé d’un atomiseur qui est le contenant de La résistance qui va se servir de la vaporisation du liquide, d’un réservoir pour le liquide, d’un trip tip ou embout pour l’inhalation de la vapeur, d’une batterie qui alimente le dispositif et du liquide électronique composé d’alcool, d’eau, d’arômes alimentaires, de nicotine ou non, de propylène glycol et de glycérine végétale. L’e-liquide est le composant important du dispositif sans lequel rien ne fonctionne. La particularité de ce type de cigarette est que l’utilisateur est celui qui choisit les ingrédients et qui les personnalisent à souhait.

Prisé par les débutants en cigarette ou ceux qui veulent quitter la dépendance, ce produit à le vent en poupe. Il est très souvent commandé en ligne en plusieurs modèles allant du plus petit au plus grand. Il faut noter que, de la taille peut dépendre la capacité de stockage du liquide. Ce dispositif ne permet de quitter du jour au lendemain la dépendance au tabac. Il faut être patient et laisser le temps à la dépendance qui disparaîtra quand vous vous attendiez le moins.

E-cigarette et santé

La plupart des liquides pour la cigarette électronique contiennent de la nicotine. Vu qu’elles sont utilisées par les adolescents, une dépendance est créée. Elle peut également avoir un impact sur le fœtus chez la femme enceinte. Les arômes que contient l’aérosol sont pour certains toxiques. Du point de vue de la règlementation, ces risques doivent être mentionnés sur les emballages de ces derniers. Les utilisateurs de la cigarette électronique ont tendance à être poussé vers la cigarette normale qui est interdit aux mineurs. La fumée de cette cigarette ne limite pas le risque envers ceux qui l’absorbe quand le fumeur la souffle. La fumée contient en réalité des composants cancérigènes. Certaines substances contenues dans la cigarette électronique, expose au risque du poumon popcorn qui est irréversible. L’un des composants est le dicétyl, il est proscrit dans la fabrication des e-liquides en Europe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *