Pourquoi nous devrions connaître la nouvelle pyramide alimentaire

Nous, les parents, sommes de plus en plus préoccupés par la nutrition de nos enfants. Pour savoir si nous le faisons correctement, il peut être très utile de connaître et de nous guider à travers la pyramide alimentaire, un graphique conçu pour indiquer de manière simple quels aliments sont nécessaires dans l’alimentation et quelle quantité doit être consommée pour obtenir une alimentation saine et équilibrée.

Dans notre pays, en 2016, les nouveaux Guides Alimentaires pour la Population Espagnole ont été présentés, préparés par la Société Espagnole de Nutrition Communautaire (SENC) avec la collaboration de plus de 100 experts en alimentation et santé publique. Il s’agit d’une mise à jour de l’édition précédente de 2001 et d’un outil fondamental pour les professionnels de la santé, les professionnels de l’éducation et la population en général.

Comme nouveauté dans ces guides a été présentée la nouvelle Pyramide Alimentaire qui veut transmettre à la population la nécessité d’avoir une alimentation saine, mais aussi solidaire, équitable et durable d’un point de vue social et environnemental. Une alimentation saine dans laquelle prédominent les produits de saison et les produits locaux.

Parmi ses conseils, il encourage les consommateurs à consacrer suffisamment de temps à l’achat d’aliments et à évaluer l’information sur leur étiquetage nutritionnel. L’interprétation de l’information sur les étiquettes d’emballage est la première étape vers une saine alimentation. Il nous aidera à connaître, par exemple, les calories, les sucres et les graisses des aliments que nous achetons.

Aussi pour savourer des repas en compagnie et à la vapeur comme la technique la plus saine. Cette nouvelle pyramide inclut pour la première fois à la base la nécessité d’effectuer une activité physique quotidienne de 60 minutes. De plus, elle recommande d’utiliser des techniques de cuisson saines et de boire 4 à 6 verres d’eau par jour pour maintenir un mode de vie sain.

Aliments qui devraient être consommés tous les jours

La nouvelle pyramide alimentaire comprend des aliments et des groupes d’aliments qu’il est recommandé de consommer quotidiennement, en quantités et proportions variables. Dans cette section sont les céréales à grains entiers et leurs dérivés intégraux, ainsi que d’autres aliments riches en glucides complexes. La recommandation met l’accent sur la priorité accordée aux céréales à grains entiers et à leurs dérivés ou à ceux fabriqués à partir de farines de grains entiers. D’autres aliments riches en glucides sont recommandés pour être cuisinés avec des légumes de saison, y compris les légumineuses tendres.

Au-dessus du niveau des céréales se trouvent les fruits en général, et les fruits saisonniers en particulier. Selon les experts, il est essentiel de renforcer la recommandation d’inclure au moins trois portions ou morceaux de fruits variés par jour, dans un état de maturité approprié, avec lavage préalable, ainsi que le pelage s’il ne s’agit pas de produits biologiques. Une bonne idée pour nos enfants est de leur offrir un plat de fruits multicolores et variés, pelés et hachés, car cela améliore leur acceptation et leur consommation à tout âge. Il est également recommandé d’ajouter au moins 2 portions de légumes par jour. L’une des rations doit être sous forme brute avec des variétés de différentes couleurs.

L’huile d’olive est la meilleure référence en matière grasse pour accompagner de nombreux aliments, tant dans les préparations ou les processus culinaires que pour la consommation crue. Il est conseillé d’utiliser de l’huile d’olive vierge extra extra provenant d’une extraction à froid d’une des multiples variétés d’olives. De préférence, l’huile de l’année suivant sa collecte.

Autres aliments recommandés dans la pyramide

Viandes maigres, volaille, poisson, œufs et substituts de légumes comme les légumineuses, les noix et les graines. Aliments riches en protéines qui fournissent également de nombreux autres nutriments d’intérêt, tels que l’iode, le zinc, le fer et d’autres minéraux, des vitamines comme la B12 et les acides gras essentiels, ainsi que des oméga-3 dans le cas des noix et du poisson.

En ce qui concerne les viandes blanches, il est recommandé de privilégier les préparations peu grasses, accompagnées de garnitures végétales ou de salades. Il est recommandé de privilégier les captures saisonnières durables par rapport au poisson, en utilisant les tailles, les quantités et les préparations culinaires qui garantissent la sécurité du produit. La recommandation est de manger du poisson au moins 2 ou 3 fois par semaine.

Il est recommandé de consommer des légumineuses de 2, 3 portions ou plus par semaine en utilisant des techniques culinaires qui améliorent leur digestibilité et leur valeur nutritive. En ce qui concerne les fruits à coque, il est recommandé de privilégier la consommation de variétés locales en format naturel ou peu manipulables, sans sel ni sucres ajoutés.

Les œufs doivent être consommés à une fréquence et dans un format culinaire individualisé, en privilégiant les variétés biologiques ou “camperas”. Il est également recommandé de consommer des produits laitiers de bonne qualité, entre deux et quatre portions par jour, en donnant la priorité aux préparations faibles en gras et sans sucres ajoutés.

Aliments de consommation facultative, occasionnelle et modérée

Au sommet de la pyramide se trouvent les aliments qui sont riches en gras saturés, en sucre et/ou en sel et qui sont habituellement hautement transformés. Une consommation facultative, occasionnelle et modérée de ces aliments est recommandée :

1. Viandes rouges et viandes transformées

Il doit être modéré dans le cadre d’une alimentation saine, et des produits de haute qualité doivent être choisis, des procédures culinaires sans contact direct avec le feu et toujours accompagnés d’une garniture de légumes frais.

2. les matières grasses tartinables et le sucre et les produits à base de sucre

Les graisses tartinables doivent être consommées occasionnellement, la préférence étant donnée au beurre non salé. Il est également recommandé de modérer la consommation de sucre et de produits sucrés, afin de ne pas dépasser une contribution de 10% de l’apport énergétique quotidien.

3. Sel et collations salées

Il est recommandé de modérer la consommation de sel et de produits à forte teneur en sel de structure ou en sel ajouté afin de ne pas dépasser 6 grammes de sel par jour.

4. Viennoiseries, gâteaux, produits sucrés, bonbons et glaces.

Une consommation facultative, modérée et occasionnelle de ce groupe alimentaire est recommandée, en donnant la priorité à la consommation de pâtisseries maison avec des méthodes et ingrédients traditionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *