Allaiter est toujours la question épineuse à la venue du premier enfant. Puis, il arrive que cette question, à l’arrivée du second, soit douloureuse. Pourtant, pour celles qui souhaitent participer à cette aventure, mais qui ont une appréhension, sachez déjà qu’avoir peur, c’est normal. Je me souviens que ma mère me mettait une pression d’enfer, pour elle toutes les femmes ne peuvent pas allaiter. “Il arrive que des poitrines ne soient pas compatibles avec un bébé”. 

Toutes les femmes peuvent allaiter à condition de le vouloir

C’est vraiment une idée reçue. A moins d’avoir un problème médical qui empêche la lactation, il n’y a pas de raison. Les bébés savent parfaitement allaiter, c’est dans la nature de tous mammifères. Mais à chaque espèce sa position, et à chaque couple maman/bébé ses préférences. La seule réelle condition est de le vouloir. Parce que, c’est cette volonté qui permettra de passer les moments difficiles. Parce qu’allaiter, ce sont de merveilleux moments de partages, mais aussi quelques étapes compliquées où beaucoup abandonnent. Donc même dans le doute, il faut savoir s’accrocher à cette volonté qui fera toujours proposer le sein l’enfant. 

Les crevasses sont dues à des erreurs de positionnement

Combien de femmes arrêtent brutalement l’allaitement de leur enfant à cause de crevasses ? C’est pourtant bien dommage, parce que les crevasses se forment quand l’enfant est mal positionné. Mais combien de jeunes mères n’osent pas bouger légèrement bébé de peur de le déranger alors qu’il commence à s’endormir ? Erreur jeune maman. Si bébé vous fait mal, bougez le. Il saura trouver le sommeil quelques secondes après, rassuré d’être toujours lové contre vous. Il n’y a rien de pire que de commencer une relation parent/enfant sur des non-dit alors que le bambin est toujours au berceau. L’idéal quand on a une crevasse est de supporter un peu le temps de trouver une position qui ne fasse pas mal. Parce que c’est celle-là qu’il faudra conserver. 

Nos conseils femmes :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here