Partir en voyage à Ratanakari au Cambodge

Ratanakari est une province du Cambodge qui se situe au Nord-Est, près de Mondulkiri. Le nom de cette province est un dérivé de deux mots khmer combiné pour signifier « l’endroit des gemmes et des montagnes ». Ce mot provient du mor Ratna qui signifie gemme, et du Giri qui signifie montagne. Cette ville est située dans les montagnes centrales de la province, approximativement à 586 kilomètres de Phnom Penh.

Quelle est la meilleure période pour visiter cette ville ?

De part son isolement et de fait que sa soit une région reculée, cette ville fut utilisée dans les années soixante par les Khmers rouges qui y fondèrent leurs premiers maquis. Puis les troupe Nord-Vietnamiennes y tracerons des tronçons de la piste d’Hô Chi Minh.

La province est indiquée en rouge.

Pour accéder à cette région, seuls deux moyens de transport sont à votre disposition. Soit vous prenez une voiture avec un chauffeur. Ou sinon, version économique, vous prenez les transport en commun, c’est-à-dire le bus.

Deux saisons se distinguent, il y a la saison sèche qui est de Décembre à Avril et la saison des pluies qui se déroule de Mai à Novembre.

Qu’il y-a-t-il à visiter ?

Ratanakiri est une région difficilement accessible. Elle se compose de montagnes et de douces collines verdoyantes, de plantations, de fleuves et de rivières sinueuses, patrie de minorités ethniques proto-indochinoises. Ces derniers vivent le long de s pistes rougies par la latérite, le long des forêts et des clairières et des jungles subtropicales encore hantées par quelques tigres, par des hardes d’éléphants sauvages.

Le lac volcanique de Yeak Lom : ce lac se situe approximativement à 4,8 kilomètre du centre ville. Ce magnifique lac est la caldeira d’un grand cratère volcanique. En raison de la profondeur du lac (157 mètres), son eau est exceptionnellement propre et claire. Ce lac est presque parfaitement rond. Les grands arbres qui composent la forêt tropicale riche et abondante sont le refuge de beaucoup d’oiseaux exotiques tel les perroquets. Il est tout a fait possible de s’y baigner mais aussi de faire une randonnée autour du lac.

Vue sur le lac volcanique de Yeak Lom.

Le village ethnique de Ta Veng : près de la frontière du Laos. Le village est peuplé par le Kroeungs, ethnie d’origine austroasiatique. Cette ethnie est surtout connue pour l’architecture particulière de ses maisons de célibataires.

Le village de Kachaun dans le secteur de Ven Sai : ce village est accessible par la route, soit par bateau en naviguant sur le fleuve Tonlé San. Le village est renommé pour ses totems funéraire. La plupart des habitants y sont d’origine chinoise ou laotienne et parlent laotien entre eux.

Chute Ou Ka Chang : qui vous permet de prendre un bol d’air frais dans une jungle assez humide. La cascade est alimentée par le cours d’eau Sre Pok. Cette cascade fait 12 mètres de hauteur.

Chute d’eau de Cha Ung : cette cascade constitue un bol d’air frais lors de votre séjour. Elle est alimentée toute l’année par les eaux de la montagne Svay.

Le parc de Virachey : ce parc a une superficie de 3 500 km2.

Le parc national de Virachey.

Il est aussi tout à fait possible de faire un trek d’un ou de plusieurs jours, où vous passerez à travers la jungle et où vous visiterez d’autres villages où vivent des ethnies.

Partir avec quelle agence de voyage ?

Pour rejoindre et partir à la découverte de cette région assez isolée, je vous conseille de partir avec l’agence de voyage Vietnam Original Travel. Cette agence de voyage est spécialisée depuis plus de 10 ans dans la création et dans l’organisation des sur-mesure et hors des sentiers battus. De plus, pour que votre voyage se passe parfaitement, l’agence met à votre disposition un guide et un chauffeur francophone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *