La défibrillation précoce améliore jusqu’à 74% les chances de survie d’un patient si elle intervient dans les trois minutes de l’arrêt cardiaque. C’est pour cela qu’avoir un défibrillateur automatique à portée de main peut faire la différence. Cet appareil entièrement automatisé est conçu pour aider les personnes qui hésiteraient à l’utiliser en cas de besoins. Il ne faut pas oublier que la défibrillation cardiaque est alors une question de survie.

Une véritable efficacité

Le défibrillateur est un appareil qui envoie de l’électricité au cœur d’une personne qui a des problèmes cardiaques. Cet équipement était auparavant utilisé pour des usages médicaux. Aujourd’hui, il est disponible dans de nombreux lieux publics. Il ne sert pas qu’à diagnostiquer les malaises, mais aussi à les traiter. Ce dernier se fait de deux façons soit par une stimulation rapide de l’organe soit par l’envoi d’un choc électrique. Le défibrillateur automatique est celui qui se déclenche instantanément en cas de baisse du rythme cardiaque alors que le semi-automatique a encore besoin de l’intervention d’une tierce personne. Le risque d’une mort subite est grand  pour une victime ayant des problèmes cardiaques. Celle-ci peut survenir n’importe où et à n’importe quel moment.

Un enjeu de santé publique

Aujourd’hui encore plus de 50.000 personnes meurent chaque année d’un arrêt cardiaque selon les chiffres de l’INSERM. Le taux de survie n’excède pas 2 à 3%. Il est donc très urgent d’équiper davantage les lieux publics de défibrillateurs automatiques. Cet équipement coûte en moyenne 1500 euros, prix relativement élevé, mais les municipalités qui souhaitent en acquérir un peuvent opter pour la location. Le défibrillateur est plus que jamais un appareil de premier choix aussi bien pour les médecins que pour le grand public. Très simple à utiliser, le défibrillateur permet au cœur de repartir et de se remettre à battre efficacement. Une minute gagnée, c’est 10% de chance de survie en plus.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here