Le picotement dans les doigts est une condition anormale dans laquelle vous ressentez une paresthésie (sensation de brûlure ou de démangeaison souvent décrite comme une épingle).  Elle est généralement due à un manque d’apport sanguin dans une région ou à des lésions d’un nerf ou de nerfs qui alimentent la main et les doigts, comme le syndrome du canal carpien ou un problème de disque cervical.

Elle peut également causer une infection, une inflammation, un traumatisme et d’autres processus anormaux, mais elle est rarement due à un trouble mettant la vie en danger, bien qu’elle puisse résulter d’un AVC ou d’une tumeur.

Vous pouvez aussi ressentir des picotements temporaires dans les doigts après avoir eu le bras dans la même position pendant une longue période de temps, mais ce type de picotement disparaît habituellement lorsque le bras est déplacé. Dans les états chroniques, les picotements dans les doigts peuvent être dus au diabète, à la sclérose en plaques ou à une neuropathie périphérique ; dans ces cas, ils indiquent habituellement des lésions nerveuses.

Les picotements et l’engourdissement du petit doigt et de l’annulaire peuvent être un signe de compression du nerf cubital dans le bras et le pouce, l’index, le milieu et la moitié de l’annulaire peuvent être causés par le syndrome du canal carpien ; dans tous les cas, avec des picotements persistants qui durent plus que quelques minutes, il sera nécessaire de consulter un médecin.

Il faut garder à l’esprit que si les picotements dans les doigts provoquent paralysie, confusion, faiblesse ou difficulté à parler, il est essentiel de consulter immédiatement un médecin.

Des picotements dans les doigts peuvent être causés par un manque de circulation sanguine dû à de telles conditions :

– Températures de congélation ou extrêmement froides.

– Maladie artérielle périphérique ou maladie vasculaire périphérique, qui est un rétrécissement des artères dû à l’accumulation de graisse et de cholestérol dans les parois artérielles, ce qui limite la circulation du sang aux extrémités.

– La maladie de Raynaud, qui rétrécit les vaisseaux sanguins des doigts et des orteils et qui, dans certains cas, peut être associée à une sclérodermie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here