La grippe intestinale ou gastro-entérite virale est décrite comme une maladie soudaine accompagnée de nausées, de vomissements et de diarrhée, habituellement causés par des bactéries, des virus ou des parasites, qui peuvent se propager rapidement par les aliments ou l’eau contaminés. Dans l’article suivant, nous détaillerons les symptômes et le traitement de la grippe intestinale.

Causes, symptômes et traitement de la grippe intestinale

Causes de la grippe intestinale

Les causes de la grippe dite intestinale peuvent être les suivantes :

Les bactéries qui causent la gastro-entérite sont Escherichia coli, Salmonella, Campylobacter et Shigella, que l’on trouve normalement dans les aliments, mais qui peuvent se transmettre d’une personne à l’autre.

Les virus qui causent la gastro-entérite comprennent les adénovirus, les rotavirus, les calcivirus, les astrovirus et les norovirus, et apparaissent à des endroits précis.

Les parasites et les protozoaires qui mènent couramment à la gastro-entérite comprennent Cryptosporidium et Giardia ; ce dernier vit dans les intestins des personnes ou des animaux infectés, et se propage souvent par l’eau contaminée.

Les toxines chimiques provenant des fruits de mer, l’exposition aux métaux lourds, les allergies alimentaires, les médicaments ou les antibiotiques peuvent également être la cause de la grippe intestinale.

Causes, symptômes et traitement de la grippe intestinale

Symptômes de la grippe intestinale

Les symptômes les plus bénins de la grippe intestinale comprennent :

– Nausées, vomissements, diarrhée et faible fièvre entre 37,5º-38º.

– Diarrhée légère à modérée et enflure douloureuse.

– Vomissements de longue durée de plus de 48 heures.

– selles sanglantes

– Fièvre supérieure à 38º.

– enflure ou douleur abdominale dans la partie inférieure droite de l’abdomen

– Déshydratation.

La plupart des cas de grippe intestinale disparaissent d’eux-mêmes, surtout si elle est causée par un virus ; pour traiter les nausées et les vomissements, un régime convalescent est recommandé à base de liquides clairs et de solutions de réhydratation orale, qui ont un équilibre de sels et de sucres, mais vous ne devriez pas boire de boissons pour sportifs.

Les médicaments antidiarrhéiques doivent également être évités dans le traitement de la grippe intestinale pour donner au corps le temps de se guérir de lui-même, mais si les vomissements ou la diarrhée ne cessent pas, une aide médicale immédiate doit être demandée si les symptômes suivants existent :

– somnolence ou fatigue

– présence de sang dans les selles ou les vomissements

– Vomissements qui se poursuivent pendant plus de 48 heures.

– Fièvre supérieure à 38º.

– douleur ou enflure abdominale dans la partie inférieure droite de l’abdomen

– Déshydratation, peu ou pas d’urine, soif intense, bouche sèche et manque de larmes.

Dans les trois à cinq jours suivant le traitement de la grippe intestinale, les symptômes devraient disparaître, selon la gravité et l’agent causal.

Si la déshydratation est grave, il se peut qu’on vous administre des liquides par voie veineuse (intraveineuse).

Dans le traitement de la grippe intestinale, les antibiotiques ne doivent pas être administrés tant que la bactérie n’a pas été correctement identifiée, et éviter de donner des médicaments antidiarrhéiques si l’on soupçonne que l’infection est causée par une toxine, mais le médecin peut donner un médicament antiémétique pour arrêter les vomissements

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here