Des bons plans pour le camping sauvage en auto

Faire du camping  est une activité touristique au cours de laquelle vous pouvez rester dans le même cadre, en utilisant une tente, un camping-car ou une caravane. C’est le genre de séjour qui favorise les rencontres. Forme de camping ou la nature règne en maître absolu, le camping sauvage se pratique sur un site qui n’est que peu ou pas du tout approprié pour cette activité. C’est donc un mode de camping qui, selon les législations, peut être autorisé, limité ou même interdit. Il est important ici, de faire la différence entre un camping Sauvage et un bivouac, qui est une habitude de randonneurs voir d’alpinistes, qui lors de leur périples, ont besoin de dormir et qui n’ont d’autre option que de passer une nuit en pleine nature, afin de reprendre l’activité le lendemain. Il y a des habitudes à avoir et un code à suivre pour que cette aventure, ne vire pas au cauchemar.

Des avantages économiques et de la législation du camping sauvage

Faire du camping sauvage équivaut à l’économie de la moitié de votre prévision budgétaire pour les vacances, voire plus car pour beaucoup, partir en vacances reste un luxe. En France, cette pratique est tolérée quoique limitée au vu des endroits où il est interdit d’en faire. Mais si vous êtes seul, cet éloignement peut être pour vous source d’inquiétudes.

Outils nécessaires et conduite à tenir pour sa sécurité. 

Pour faire du camping sauvage, il est important de bien se préparer. Elément d’une importance capitale, la boîte à outils bien remplie et spécifique. Vous devriez y mettre un livre de bord pour vous diriger et pour vous aider à maintenir un itinéraire précis avec les bons coins, les parcs et les restaurants à visiter. Un GSP est aussi d’une grande utilité pour vite retrouver son chemin si d’aventure vous vous perdez au milieu de nulle part. N’oubliez pas un couteau-suisse, très utile pour déboucher une bouteille de bon vin, couper des fruits, de la viande, du pain ou encore des fruits. Autre atour indispensable pour votre virée, la lampe de poche et des piles de recharge, mais aussi une trousse à pharmacie pour soigner les petites blessures qui pourraient advenir en cours de chemin ou en pleine nature. Autre élément d’importance durant votre escapade sauvage, la nourriture. Vous n’avez pas besoin de faire des achats exhaustifs quant à vos besoins, vous pourriez au fur et à mesure, cibler des superettes dans votre zone de camping pour vous réapprovisionner. Des recettes simples à base de de produits frais, peuvent vous faire du bien lors de votre séjour, tout comme les soupes en conserves, les légumes ou les fruits que vous auriez emportés. Des ustensiles de cuisine vous seront aussi d’une grande aide lors de vos repas. Vaisselle, gobelets, couverts et tasses, faites le nécessaire pour ne manquer de rien de rien car le confort dans la restauration est aussi un pan important de tout camping.  Une couverture vous sera aussi d’un grand secours si l’option de manger en famille était envisagée. Mais tout ceci doit être consécutif au choix de votre site. En France, de nombreuses destinations se prêtent au camping sauvage. Ce mode de vacances est d’ailleurs devenu une des activités préférées en France. Vous pouvez planter votre tente sur les bords du lac d’Annecy  ou du lac Chalain, juste deux choix dans une liste non exhaustive. Baignade, pêche ou encore activités nautiques vous redonneront le sourire et la joie en famille. Le long de la Côte d’Azur, plusieurs endroits sont adaptés à ce type d’activités. Mais si l’option choisie par vous et vos proches est de faire du camping à l’étranger,  cela est possible et ne dépendra que de vous. Le Canada est une destination de rêve pour le camping sauvage et de nombreux sites incroyables s’offrent à vous pour le plaisir de toute la famille. Si vous aimez par contre les grands lacs au milieu de plaines d’herbes, l’Ecosse vous offre des endroits appropriés. Soucieux de la nature, vous pourriez profiter du camping, pour échanger avec vos enfants sur les risques qu’encourt l’humanité, du fait de la dégradation des espaces, par le fait de l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *