Beauté Privée : analyse d’une success-story à la française

Une croissance  de 70%, c’est le pourcentage qu’affiche le spécialiste des cosmétiques & Soins de Beauté Privé, alors que la croissance moyenne de l’e-commerce gravite autour de 7%. C’est en partie grâce des facteurs internes et externes auxquels l’entreprise doit un tel chiffre d’affaires.

Les marques alternatives comme levier de croissance

Le PDG et co-fondateur historique Xavier Chauvin, est le premier levier de croissance grâce à sa vision commerciale. Pour le développement de son autorité il s’est mis en collaboration avec les grandes marques internationales, avec lesquelles il a travaillé, les jeunes marques alternatives ont été également mises en contribution pour la même dynamique.

Le PDG a précisé pendant l’annonce des résultats de 2016 que l’attente est très forte sur les nouvelles marques. Il a ajouté qu’un travail, très intéressant se fait en partenariat avec les réseaux sociaux. En effet sur la seule année 2016, 300 marques partenaires ont intégré son catalogue sur les 1300. L’année 2016 a connu donc un accroissement de 30%.

Des habitudes d’achat qui évoluent

L’accès facile à internet, grâce à la démocratisation des forfaits data et smartphones a été le grand vecteur du second levier de croissance. 80% du trafic du pure player représentent aujourd’hui l’écosystème « mobile », soit 150% de progression du chiffre d’affaires. La croissance a atteint 300%, quand on prend en considération les applications mobiles uniquement

Un rapprochement stratégique avec Showroomprivé

Le groupe Showroomprivé a racheté la société à l’orée de l’année 2017. Ce rachat a été le troisième facteur de ce succès. Un rapprochement qui a facilité à Beauté Privée l’intégration rapide des méthodologies éprouvées, même si le montant de ce rachat n’a pas été communiqué. Xavier Chauvin a ensuite annoncé, qu’il y a une montée fulgurante et sereine de Beauté Privée, grâce à cet accord avec le groupe Showroomprivé.

Beauté Privée a eu droit à un cadre idéal pour la structuration de sa croissance, grâce à cette transaction financière. Il y a donc eu une grande amélioration de gestion de la relation client et de communication, ainsi que celle liée à l’optimisation des achats. Le PDG commente ensuite, « Au bon message personnalisé nous avons ajouté l’envoi au bon moment, celui où la personne est sur son device, actif et captif, et ce sur tous les médias. Cela nous apporte de la nouvelles performance de transformation ».

Un avenir sous le signe de la réussite

Un bel avenir est incontestablement réservé au pure player des cosmétiques, grâce à une croissance fulgurante et une base active de 4 millions de clients. C’est un fait avéré qui se justifie par les produits en ligne consommés chaque année par les français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *