Activités de loisirs à découvrir en voyage dans les Midy Pyrénées

Devinette : A quoi pense un passionné de pêche à la mouche lorsqu’il se rase le matin ? Réponse : en Ariège ! Nirvana de la truite performer, Hollywood de l’hameçon, intouchable du pêcheur au coup, vous l’avez compris, l’Ariège est LE paradis du pêcheur à la mouche. Sortez vos cuissardes (bottes qui vous permettent d’entrer dans l’eau), la saumure, le roseau, la soie, les mouches et allez jusqu’à l’une des rivières où l’arc-en-ciel ou le fario (truite), la truite de printemps ou la truite alpine, la perche ou le sandre vous attendent ? Avec 80% de ses rivières de première catégorie, l’Ariège est déjà un département privilégié en matière de pêche. Ajoutez à cela un paysage magnifique, parfois un havre naturel de végétation traversé par une rivière, parfois un lac ou un étang d’altitude situé dans la montagne, et vous obtenez des journées de pêche mémorables, tant pour le profane, bien sûr, qui pêchera son premier poisson (oui, pour donner la touche finale à ce cadre idéal, les lacs d’altitude sont particulièrement bien peuplés, ce qui augmente les chances de pêche) que pour le pêcheur expert, qui trouvera du poisson à sa hauteur. Fédération ariégeoise de la pêche et de la protection du milieu aquatique : 13, place du 59e R.I ? 09000 Foix. Tel : 0033 05-34-09-09-31-09. http://www.peche-ariege.com Fishing Reserve in Ariège ? Paradis Pêche : Chemin de Palat ? 09700 Montaut Tél : 0033 05-61-61-68-30-50.

Musée Toulouse Lautrec d’Albi

Toulouse Lautrec est un artiste peu connu en Espagne, mais il est l’un des protagonistes de l’art moderne en France.

Né à Albi en 1864 dans une famille d’aristocrates albigeois, un événement qui a marqué son enfance : à l’âge de 14 ans, il est tombé d’une chaise et s’est cassé le fémur, le forçant à s’allonger pendant plusieurs mois. E Avec cet accident, il découvre qu’il est atteint d’une maladie osseuse incurable. Il commence à dessiner sur son lit pour le plaisir et à l’âge de 16 ans son talent est indéniable : il décide d’aller à Paris avec la bénédiction de sa mère.

Il commence à fréquenter l’atelier de Bonnat, mais son endoctrinement l’épuise rapidement et finalement il préfère aller à l’atelier de Cormon, moins académique et plus proche de ses préoccupations artistiques. C’est à cette époque qu’il commence à passer beaucoup de temps dans les maisons de rencontres de Montmartre, où il peint l’intimité des filles. Son style s’impose peu à peu et il est évident qu’il influence des artistes comme Vuillard mais aussi Van Gogh et Renoir. Toulouse Lautrec annonce véritablement le mouvement fauve et impressionniste et c’est pour cette raison qu’il se révèle être considéré comme un artiste très intéressant pour comprendre l’évolution de l’art au cours du XXe siècle.

Toulouse Lautrec termine sa vie au Château Malrome à Bordeaux en 1900. Totalement épuisé par une vie nocturne animée, on dirait que le professeur est mort de la syphilis. Pour sa mère, c’est un drame, il est le deuxième enfant à perdre et il consacre la fin de sa vie à se battre pour la reconnaissance du talent de son fils.

Elle commence à rassembler une importante collection d’œuvres de son fils, les propose d’abord au Musée du Luxembourg, qui les rejette, et enfin c’est la ville d’Albi qui accepte le don, sans vraiment se rendre compte de la contribution artistique de Lautrec à l’art moderne.

Aujourd’hui, le musée possède la plus grande collection dédiée à l’artiste. Il est situé dans le palais de Berbie, une partie de la ville épiscopale d’Albi, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est l’un des sites épiscopaux les mieux conservés de France et le bâtiment lui-même présente un intérêt culturel et historique exceptionnel.

L’entrée au musée coûte environ 8 euros, mais si vous prévoyez de visiter la cathédrale, nous vous recommandons d’acheter le laissez-passer Albi pour 9 euros, ce qui inclut les deux visites.

A cheval

Il n’y a rien de plus enivrant que de monter les extensions sauvages solidement attachées à la crinière d’un cheval tout aussi sauvage que vous montez sans selle. Bien sûr, enivrant….. et, sinon, dans de petites promenades agréables à pied, que se passe-t-il ? Oui, nous ne sommes pas tous des Bartabas potentiels, mais cela ne veut pas dire que nous ne voulons pas partager un moment agréable (de préférence) avec cette compagnie de chevaux. Venez découvrir les paysages de l’Ariège avec “mon petit poney”, vous n’avez pas besoin de grimper sur un pur-sang (d’autant plus que cela ne durerait pas longtemps). L’Ariège a donné vie, surtout pour vous (ou presque), à deux races autochtones de chevaux de selle : le Mérens et le Castillonnais. Ces deux races donnent de petits chevaux (environ 1,45-1,50 mètres de croix pour le Mérens et environ 1,50-1,55 mètres pour le Castillonnais), avec pratiquement la même constitution. La grande différence entre ces deux races réside essentiellement dans la couleur de leurs cheveux : le Mérens est noir alors que le Castillonnais offre une belle livrée de baies de châtaignes. A l’exception de ce détail, ces deux races sont très semblables en termes de caractère, et sont des compagnons idéaux pour les promenades en plaine et en montagne, où leurs cavaliers apprécient leur apparence rassurante, ce qui leur donne un passage sûr, du courage et de l’endurance. Haras Nationaux ? Sherpa Midi-Pyrénées Le Bourtol ? 09240 La Bastide de Serou. Tel : 0033 05-61-61-64-59-59-05. Malgré son caractère agréable, vous n’êtes pas attiré par ce cheval, avez-vous une passion depuis votre enfance et n’osez pas le dire ? Et puis quoi, n’ayez pas honte, au contraire, allez crier très fort : “Je veux l’âne ! avez-vous vu ? ce n’est pas compliqué, et une fois de plus, Ariège répond à votre béguin avec sa fameuse race d’ânes des Pyrénées. C’est vrai, il est difficile de ne pas baver devant cet animal, qui montre à la fois une grande solidité et un caractère beaucoup plus doux et courageux que l’idée têtue que nous avons. Riz : Fleur d’Âne ? Bernard Dreyer (0033 05-61-96-96-72-64). Betchat : Rando Conser’Ânes ? Pierre Bouzon (0033 05-61-96-44-32). Marc-Auzat : Le Rucher du Montcalm ? Sylvie Humbert (0033 05-61-61-64-83-86). Six : Gîte d’étape d’Aunac ? François et Claudine Le Guillou (0033 05-61-61-66-82-82-15). Hameau de Antras Saint Paul de Jarrat : Ferme “Kesak’Ho ? – Philippe Aced (05-61-05-86-03). Unac : La Ferme aux Ânes ? Hélène et Yves Huez (05-61-61-64-44-44-22).

Ariège Aventure

Si vous vous sentez comme la nature et l’immersion totale dans la végétation, c’est votre place. La journée ne sera pas assez longue pour essayer les cinq types de cours : un cours pour les 6-12 ans, un cours pour les enfants et la famille, deux cours pour la famille, deux cours pour la famille, deux cours de sport et un cours du soir. Diffusées en différentes couleurs, comme pour les pistes de ski (vert, bleu, rouge, marron et noir), les activités d’Ariège Aventure s’adressent à toute la famille. Ainsi, jour et nuit, seul ou en groupe, traversant des ponts tibétains, des ponts aztèques et d’autres tyroliennes n’auront plus de secrets pour vous. Ariège Aventure Les Forges d’Orlu – 09110 ORLU Tel : 0033 05 61 05 05 97 97 33 Tarifs : 1 billet – 3 heures d’activités : 6-12 ans (10 euros) ; – 16 ans (17 euros) ; + 16 ans (20 euros). Carte journalière : 6-12 ans (15 euros) ; – 16 ans (25 euros) ; + 16 ans (30 euros). Nuit : + 16 ans (30 euros).

Séquoia Vertigo

Une magnifique extension avec un parc centenaire, des bois, des prairies et l’ancien château de Peyres comme paysage, des séquoias que vous ne trouverez dans la région que comme cadre, et vous êtes perché entre 2 et 35 mètres au-dessus du sol pour un circuit dans lequel vous apprendrez tout en vous amusant (quelque chose d’inhabituel !). Selon la hauteur à laquelle vous vous trouvez, différents thèmes vous sont proposés pour découvrir les trésors cachés dans la nature en cours de route. La forêt, les étangs, les prairies naturelles et les plantes aromatiques et médicinales se déploient devant vous et vous dévoilent tous leurs secrets enrichis par la présence d’affiches, au milieu des arbres, qui ont des nids d’oiseaux et des ruches. Séquoia Vertigo Domaine de Peyres ? 09130 Carla Bayle. Tel : 0033 06-70-70-70-67-67-38-84. Tarifs : Entrée au parc + Arboretum : 4,5 euros (visite guidée, observation d’oiseaux avec un guide diplômé). Tour acrobatique de l’arbre (entrée au parc incluse) : A partir de 5 ans : 10 euros (1 à 2 tours). 6-8 ans : 13,5 euros (3 tours). 9-12 ans : 16 euros (3 enfants + 2 adultes). A partir de 13 ans : 18 euros (5 circuits adultes).

Acro’Lus

Parcours acrobatique au sommet d’Aulus-les-Bains. Cinq circuits (Exercices, Enfants, Pour Tous, Famille et Adrénaline) dans lesquels ponts tibétains, pont de Tarzan, suspensions et tyroliennes de 100 mètres sont enchaînés ensemble, vous attendent de 7h à 15h…… ans. Parcours acrobatique au sommet d’Aulus-les-Bains. Parc des Thermes ? 09140 Aulus-les-Bains. Tel : 0033 05-61-96-96-88-88-19. Horaire : Juillet/août : tous les jours de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h45. Avril/mai/juin/juin/septembre/octobre/novembre : week-ends, jours fériés et périodes de vacances de 13h30 à 18h30. Tarifs : Niveau 1 (à partir de 6 ans) : 10 euros par personne (1h30) ? circuit enfants. Niveau 2 : 13 euros par personne (1h30) ? circuit pour les enfants et circuit pour tous. Niveau 3 : 16 euros par personne (2h30) ? circuit pour enfants, circuit pour tous et circuit familial. Niveau 4 : 20 euros par personne (2h30) ? accès à tous les circuits.

La Ferme des Reptiles

Bien que les animaux de cette ferme ont généralement une image plus calme qu’attrayante, et que leur présentation est toujours merveilleuse pour le public, le but de cette ferme, et de son propriétaire, est de démystifier l’image de ces animaux, trop souvent mal aimés et donc inconnus. En fait, le propriétaire de cette ferme a ouvert au public, il y a plusieurs années, ce qui n’était à l’origine que sa collection personnelle, avec un objectif éducatif. D’une collection personnelle, le passionné est rapidement passé à une structure plus cohérente qui lui permet d’offrir aux visiteurs une véritable vision du monde des reptiles. Contrairement à de nombreux collectionneurs, qui ne regardent pas toujours l’origine ou les restrictions auxquelles certaines espèces sont soumises, notre hôte est un éleveur (qualifié et reconnu) qui ne présente et élève que des animaux nés en captivité et qui font l’objet d’un programme d’élevage en terrarium. En tant que processus inversé, les animaux naissent ici en captivité et sont ensuite présentés dans leur environnement naturel, alors qu’en général, ils sont retirés de leur environnement naturel et placés dans des cages en verre….. Tortues aquatiques, tortues terrestres, iguanes et autres animaux écailleux se retrouvent joyeusement en plein air, errant librement dans le jardin, au grand bonheur des observateurs qui peuvent voir comment ils évoluent naturellement. Guidée par le propriétaire du lieu, la visite de la salle d’observation tropicale est une combinaison de couleurs, de rayures, de marbrures et autres taches de camouflage. Une fois surmonté l’étonnement, parfois la peur, que ces animaux provoquent, même derrière le verre de leur terrarium, il est difficile de résister à la fascination que ces créatures exercent et au désir d’apprendre à reconnaître les différentes espèces. Dans cette salle, où pas moins de 150 espèces sont représentées (boas, pythons, anacondas ou serpents du monde entier peuvent être vus), l’éleveur se fera un plaisir de transmettre ses connaissances et de permettre aux visiteurs d’apprendre d’une manière différente sur ces animaux de mauvaise réputation. Pendant la visite, les plus audacieux peuvent même manipuler ces reptiles, sous le contrôle du guide, bien sûr. Une deuxième salle est dédiée aux reptiles à pattes, tels que les iguanes, les varanidés, les alligators, les lézards et les tortues exotiques. La Ferme des Reptiles Brouzenac ? 09240 La Bastide de Sérou. Tel : 0033 05-61-61-65-82-82-13. Horaires d’ouverture : du 1er février au 15 novembre, de 14h à 18h les dimanches, jours fériés et vacances scolaires. Du 15 juin au 15 septembre, de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 19h00, tous les jours.

Le trekking

Dans un département où la nature est la reine, le trekking, en fait, aussi. Et encore une fois, il y en a pour tous les goûts, tous les âges et tous les niveaux. Alternant avec les hauts sommets des Pyrénées, avec des sommets qui culminent entre 2000 et 3000 mètres d’altitude comme le Mont Valier, Rulhe, Saint Barthélémy ou Montcalm, et la douceur de la plaine piémontaise, le relief ariégeois est offert à tous les pratiquants, qu’ils aiment les promenades en famille ou une promenade ou un trekking beaucoup plus sportif. Les randonneurs, pour qui la randonnée n’est pas seulement une passion ou une activité de loisir, mais aussi un moyen de découverte, pourront, grâce au Chemin des Bonhommes (GR107), retracer les pas des Cathares. Victimes de persécutions, ces derniers sont arrivés en Catalogne par deux routes qui traversaient le port et la montagne, l’une allant de Foix à Berga et l’autre de Foix à Port-la-Nouvelle. La route Piémont Pyrénéen (GR78), récemment ouverte et balisée, est célèbre parmi les pèlerins parce que c’est le chemin qu’ils empruntent pour se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle lorsqu’ils viennent du Piémont italien. Vous partez de Foix. Par la suite, la randonnée n’est qu’une succession d’images qui changent continuellement. Au début, il y a des crêtes des pré-pyrénées que nous traversons, avant de traverser la fraîcheur des hêtraies. Avec Montségur à l’horizon, le paysage devient plus dur et plus sec. Les hêtres cèdent la place aux balais épineux qui égayent la lavande et les orchidées. Le premier temps fort de cette excursion est l’ascension du Pog, qui offre aux aventuriers une vue impressionnante sur les Corbières et les Pyrénées Audoises, la Montagne Noire et le Mont Valier. Transition extrême, sommets, nous passons aux profondeurs des gorges de la Frau, pour les puristes, ou du “pavor” (son deuxième nom) pour les plus téméraires. Mais toujours pour revenir devant les vastes plaines du plateau de Sault. Une fois que vous atteignez une certaine altitude, vous aurez la Haute Vallée de l’Ariège et Ax-les-Thermes qui s’étend sous vos pieds, tandis qu’un peu plus loin, une vallée escarpée s’ouvre, qui va entre Mérens et L’Hospitalet-près-l’Andorre, et qu’il vous faudra traverser pour découvrir la frontière entre la France, l’Espagne et l’Andorre : Portella Blanca. Maintenant, les Pyrénées catalanes du sud sont en train d’être dessinées. Des pins sauvages et des rochers, ce territoire pourrait se résumer ainsi s’il n’abritait pas, au pied de la Sierra del Cadí, l’entrée du Parc Naturel de Cadí-Moixeró où il y a une abondance de diversité, tant géologique que floristique et faunistique. Le sanctuaire de Queralt et Berga apparaît au loin, nous savons que le voyage se termine, il suffit de saluer, à l’intérieur du sanctuaire, la belle vierge du XIVe siècle, qui rappelle les mères de voyageurs qui voient comment l’enfant bien-aimé revient au loin. Le mythique GR10, méandre de la mer à l’océan, n’a pas oublié dans ses recoins et recoins le département de l’Ariège. Il en a même fait l’un des tronçons les plus difficiles et les plus sauvages de son parcours. Ainsi, si vous êtes prêt à affronter les pentes raides et risquez parfois de ne trouver qu’un simple abri de berger pour la nuit, le GR10 vous guidera à travers des paysages somptueux pour découvrir des endroits comme les sommets Crabère, Valier et Montcalm, à travers de magnifiques forêts de hêtres ou, en altitude, au milieu des pâturages. Plus d’informations au Comité Départemental du Tourisme Ariège Pyrénées ? 31 bis, avenue du Général de Gaulle ? 09400 Foix cedex Tel : 0033 05-61-02-30-70.

Musée Goya et l’art hispanique à Castres

Situé dans la ville de Castres, le Musée Goya d’Art Hispanique est situé dans un ancien évêché, œuvre de l’architecte Jules Hardouin de Mansard. Le bâtiment lui-même est intéressant et les jardins qui l’entourent d’autant plus qu’ils ont été conçus par André Le Notre, créateur des jardins du Palais de Versailles.

Si la présence du musée Goya est surprenante dans la région, nous le devons à la famille Briguiboul qui a fait don à la ville en 1894. Le musée existait déjà depuis 1840, mais sur la base de cet héritage, composé de trois œuvres de Maître Goya, les directeurs du musée ont décidé d’orienter la collection vers l’art hispanique.

A partir de 1949, le musée du Louvre propose des œuvres de premier ordre telles que le portrait de Philippe IV par Velazquez, la Vierge de Murillo et les gravures de Goya. Tout cela en fait aujourd’hui la plus grande collection d’art hispanique en France (en dehors de la collection du musée du Louvre). La collection comprend actuellement des œuvres d’artistes modernes et contemporains, dont une toile de Picasso. Informations pratiques : le musée est ouvert de 9h à 12h et de 14h à 17h (en haute saison, il ferme à 18h). Le billet coûte environ 3 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *