C’est depuis 1972 que ce parc National qui se situe au niveau de l’Archipel de Los Roques a vu le jour. L’objectif de ceux qui lui ont ouvert était de préserver sa réserve sous-marine qui est composé des mangroves, des herbiers marins et aussi des récifs coralliens. Ce parc est d’une extrême beauté. Il s’agit là d’un endroit à absolument visiter lorsqu’on de passage au Venezuela. Pour rejoindre le parc, il faut parcourir une distance de 130 km à partir du port de la Guaira à Caracas. Il faut préciser que le parc se trouve au nord du port. Le parc de l’Archipel de Los Roques est le parc marin le plus vaste des Caraïbes. En effet le parc s’étend sur une superficie de 120 hectares.

Une partie signifiante de la végétation et des espèces sous-marines des Caraïbes se retrouvent sur les récifs coralliens du parc National. On retrouve également sur le parc des belles plages qui ont un sable très fin et blanc. La teinte des eaux est multicolore et ce sont des sources chaudes et cristallines. Tout ceci créé un cadre de paradis qui est vraiment idéalement pour toutes les activités sous-marines comme la pêche, la voile et la plongée.

Il faut préciser que les îles de l’archipel de Los Roques sont vraiment désertes, ce qui facile la visite au touristes, qui peuvent explorer toutes îles en toute quiétude. Le départ de ce périple sera l’île de Gran Roque. Cette île est en effet un coin de paradis car elle dispose d’une plage magnifique. Cependant on retrouve sur cette dernière des petits bateaux de pêche et d’autres bateaux un peu plus imposants. Ce facteur force les touristes à explorer les autres îles à partir de cette plage.

Quelle sont les racines de l’archipel de Los Roques ?

L’archipel a été pendant longtemps un endroit d’où provenait près de la quasi-totalité du homard consommé au Venezuela. Ceci en raison d’une pratique de pêche importante sur l’archipel.  Il faut dire que c’est à partir du milieu du 20ème siècle qu’on a constaté une occupation définitive de l’archipel par les pêcheurs vénézuéliens. La plupart de ces pêcheurs originaires de l’île de Margarita ont peuplé l’archipel de manière progressive en faisant déplacé leurs familles après être venu tous seuls. Ainsi dans les années 1941, on dénombrait sur l’archipel à peine 484 habitants qui étaient présents sur huit îles. Les îles habitées à cette époque étaient : Cayo Pirata, Gran Roque, Isla Fernando, Domusquí, Prestonquí, Carenero, Esparquí et Crasquí.

Quelques années plus tard, soit en 1950, l’effectif de population avait légèrement progressé à 559 habitants. Pour répondre à cette augmentation démographique, des infrastructures communautaires et de développement ont été construits. En effet dès 1956, une école avait vu le jour à Gran Roque, et l’électrification de la zone était chose effective. Le projet de construction d’une usine de dessalement a été lancée dans la même période. Il faut dire que la création du parc a contraint les populations a quitté les autres l’île de l’archipel. Ces habitants n’ont eu d’autre choix que de vivre sur l’île Gran Roque. Dans les années 1987 le nombre d’habitants sur l’île Gran Roque était recensé à 847 personnes. Il faut noter que la majorité de la population à l’époque était composé de pêcheurs qui viennent de Margarita. La population n’a cessé d’augmenter, en effet on compte actuellement près de 1209 personnes qui vivent de façon permanente sur l’île.

Los Roques a été reconnu comme une zone a protégé, en 1996 lors de la convention internationale de Ramsar. Ceci est dû à la richesse et à la diversité de sa flore et de de sa faune. Dès lors l’archipel où se pratiquait habituellement la pratique de la pêche a connu quelques restrictions. Ainsi la pratique de la pêche a été limité uniquement à une période de pêche. Dans cette période, on compte près de 300 pêcheurs sur l’île.

De quoi est composée la biodiversité de l’archipel de Los Roques ?

Au niveau de l’archipel de Los Roques, on découvre un récif corallien d’une qualité exceptionnelle. Ceci s’explique par le nombre impressionnant d’espèces sous-marines qu’on y retrouve. Il faut aussi dire que cette une région peu touchée par les maladies qui affectent les Caraïbes. En effet près de 140 types de mollusques, 45 types d’échinodermes, 61 types de coraux, 60 catégories d’éponges, 200 catégories de crustacés et 280 différents types de poissons rien qu’à Los Roques.  En ce qui concerne, les oiseaux, on compte actuellement sur l’île près de 92 espèces d’oiseaux. Il faut quand même préciser que près de 50 types d’oiseaux présents sur l’île font des migrations régulières dans le parc. Le plus impressionnant, c’est la présence sur l’archipel de quatre espèces de tortues qui vivent sous l’eau et dont les espèces n’existent plus ailleurs dans le monde.

Comment se déroule le tourisme à Los Roques ?

Il faut dire que la dernière décennie a vu l’activité principale économique de l’île passé de la pêche au tourisme. Avant que l’archipel ait le statut de parc national, on n’y rencontrait pas autant de touristes mais beaucoup plus de pêcheurs. A cette époque, les quelques touristes qui exploraient la région étaient des riches de la capitale vénézuélienne ou des expatriés. En effet, ces derniers avaient la possibilité de se payer des maisons sur le parc, où ils louaient des maisons surplace. En ce moment, une seule compagnie aérienne, Aerotuy, desservait Los Roques. Avec le boom touristique de la dernière décennie, on dénombre à l’heure actuelle près de 50 000 touristes qui sont installées dans les 60 auberges qui sont ouvertes dans l’archipel. L’île de Gran Roque n’est pas autant visitée que les îles de l’archipel, car elle ne dispose pas des infrastructures touristiques nécessaires.

Il est clair que le tourisme est la première activité génératrice de revenus du parc. Ainsi sur l’île de Gran Roque, cette une activité qui emploie à elle seule près de 40 % des personnes ayant l’âge légale pour travailler. Sur cinq années, de la période allant de 1996 à 2001, une étude a révélé que près de 340 000 euros ont été payé comme frais d’entrée par les visiteurs qui venaient par voie aérienne.

Quelles sont les activités qu’on peut mener à Los Roques ?

Il est possible de pratiquer une multitude d’activités sur les îles de l’archipel, c’est aussi un des facteurs qui explique l’attractivité de Los Roques. En effet, la beauté sublime plages de l’archipel sont l’une des raisons de visite de plusieurs touristes. Les amoureux de plongées sont aussi attirés par la beauté et la diversité des récifs coralliens.  Il est également possible de pratiquer des activités comme la planche à voile ou la pêche sportive. L’un des plus grands évènements qui attirent beaucoup de touristes est la célébration du festival du homard. Cette fête populaire dénommé Virgen del Valle se déroule en novembre chaque année. Il est commémoré pour annoncer le début de la saison de pêche.

Voici autant de choses que vous pourrez voir et découvrir dans l’archipel de Los Roques. C’est endroit présente à lui seul toutes les caractéristiques pour satisfaire n’importe quel vacancier, même le plus exigeant. En effet, du parc qui regorge d’espèces uniques aux plages ensoleillés en passant par le festival du homard, tout y est présent pour vous ravir.

Nos conseils femmes :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here