Les 7 conseils de la rédac pour manger bio sans se ruiner

Les médecins conseillent souvent de manger bio. Mais le problème, c’est que la majorité des aliments bio sont coûteux. Il faut faire partie d’une certaine classe sociale donnée pour consommer bio tous les jours. Il est quand même possible de consommer bio et faire des économies en même temps.

Voici 7 conseils pour réussir à consommer bio sans se ruiner.

1 – Soyez curieux

Il est essentiel de savoir pourquoi on choisit de manger bio. Dans la majorité des cas, c’est pour se protéger des pesticides, pour soutenir une économie locale, pour réduire son impact écologique ou pour être tout simplement en bonne santé. Voilà les raisons qui poussent souvent l’homme à s’orienter vers la consommation du bio. Seul la détermination vous aidera, puisque vous serez dans les recherches, vous comparerez les prix, vous vous renseignerez, etc.

2 – N’achetez que ce dont vous avez besoin

Souvent, une fois au marché, l’on ne fait plus attention et l’on a tendance à acheter tout ce qu’on trouve intéressant. On néglige les légumes qu’on est souvent obligé de jeter à la poubelle et à force de cuisiner une grosse quantité de nourriture, on jette les restes. Grâce au bio, vous ne consommerez plus trop de yaourt ou encore des produits inutiles. Le fait de trop souvent faire ses courses fera que vous n’achèterez que ce dont vous avez besoin.

3 – Changez votre alimentation

Généralement, les biscuits industriels, les produits emballés ou les plats préparés vont vous coûtez une fortune. Un produit transformé a subi des modifications, du coup son prix augmente en fonction de sa qualité. En plus ces produits ne rassasient pas forcément. Lorsqu’on est accros à ce genre de produit on a tendance à trop manger. Ceci dit, vous allez forcément plus dépenser. Les fruits secs vous procurent un sentiment de satiété pendant que les céréales complètes. Passer au bio équivaut à adopter un mode d’alimentation plus sain. Il est évident que consommer les produits bio et bruts font faire d’énorme économie.

4 – Manger moins de viande

Plus de 70 pour cent de la population mondiale consomme la viande en grande quantité, mais il existe aussi des viandes bio qui sont meilleurs en termes de santé comparé aux viandes normales. Même si ces viandes coûtent chers, il faut cependant noter qu’elles ne contiennent ni OGM, ni pesticide, ni excès d’antibiotiques, ni hormones de croissance. Dans l’agriculture biologique, le bien-être des animaux est beaucoup respecté. Réduire sa consommation de viande à une fois chaque semaine, écologiquement et nutritionnellement parlant est suffisant puisque vous pouvez passer par d’autres moyens pour nourrir votre organisme. Par exemple, les céréales et les légumes sont largement meilleurs pour la santé.

5 – Mangez de saison   

Il va falloir considérer le bio de saison et celui local que vous pouvez vous procurer dans des magasins bio. Lorsque vous choisissez les légumes et les fruits de saisons, vous avez plus de nutriments et le goût sera à votre convenance car lorsque ces produits se développent sous l’effet du soleil, ils ont des goûts uniques. Par contre ceux issus d’une récolte normale seront aspergés de produits chimiques pour accélérer leur développement. L’idée de manger de saison et faire des économies, ne veut pas forcément dire : ne manger que des salades, mais cela évoque également la cuisine à domicile. Vous pouvez de temps en temps choisir une quiche ou une pizza.

6 – Privilégiez les circuits courts

Des circuits comme : les jardins associatifs, les coopératives, les ONG et autres évoluent en terme de grande distribution. La majorité des Amap respectent la règle de saison, du bio et du local. Ils mettent à la disposition des clients chaque semaine, un panier contenant 5 kg de fruits et de légumes à au plus 12 euros. Ce qui pourrait constituer un problème, c’est que vous recevrez toujours le même produit. Il est cependant conseillé de s’abonner à plusieurs endroits.

7 – Anticipez et congelez

Faites des enquêtes sur la provenance de vos achats. Les aliments bio de saison ne demandent pas trop de taxe d’importation et de transport qui influent sur le prix d’achat. L’idéale serait d’anticiper et de prévoir ses courses sur des mois. Vous pouvez par exemple faire congeler des légumes et des cagettes de fruits pour en avoir pendant plusieurs mois. Il faut noter que la compote de fraise locale et bio, en hiver n’a pas de prix.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *