3 idées pour apporter la pleine conscience à votre vie de tous les jours

Si, comme moi, vous êtes de ceux qui veulent mener une vie plus saine et plus durable, la première étape est de prendre conscience. Je me souviens qu’au début de mes études collégiales, lorsque j’ai commencé à découvrir des informations sur les mauvaises pratiques de nombreuses entreprises appréciées par la société, j’ai commencé à en parler à ma famille et à mes amis (j’ai même réussi à créer des dépliants et à les distribuer).

Avoir la pleine conscience dans sa vie de tous les jours

Il me semblait que j’avais découvert un secret qu’il fallait connaître, parce que je croyais qu’une fois que les gens le sauraient, ils cesseraient d’acheter de ces entreprises et opteraient pour d’autres options de consommation.

Finalement, j’ai réalisé que ça ne marchait pas comme ça.

Les gens, même s’ils avaient l’information, continuaient avec les mêmes habitudes.

Pratiquement tout ce que j’ai pu obtenir en leur donnant cette information, c’est qu’ils se sentent coupables ou mal à l’aise lorsqu’ils consomment des produits de ces entreprises en ma présence. Rien n’est plus éloigné de mon intention.

Et ceci s’applique à tout changement d’habitudes, non seulement de consommation, mais aussi d’alimentation, de mode de vie sain, etc.

J’ai réalisé qu’il faut plus que de l’information pour faire un changement. Et cette autre chose commence par une prise de conscience.

C’est vrai que ce n’est pas quelque chose qu’on peut forcer. C’est un “clic” intérieur qui vient de se produire. Mais il existe des outils qui peuvent nous aider.

Celui que je propose dans cet article, et qui pour moi a été (et est toujours) fondamental, est la pleine conscience.

La pleine conscience est la capacité de prêter toute son attention au moment présent, sans juger les expériences internes ou externes entourant la situation.

Bien que certaines soient préliminaires, de nombreuses études scientifiques ont démontré les bienfaits de la pleine conscience. Certains de ces avantages sont :

 

  • Sur le plan physique

 

Il réduit le cortisol (“l’hormone du stress”) et la tension artérielle et renforce le système immunitaire.

 

  • Au niveau mental

 

Elle diminue la “rumination” (“manger la noix de coco”) et augmente la capacité d’attention (concentration, productivité).

 

  • Sur le plan émotionnel

 

Réduit la réactivité émotionnelle et améliore la résilience ou la résilience.

Comment pouvons-nous commencer à pratiquer la pleine conscience ?

Je vous propose 3 idées simples pour vous initier à cette pratique :

1- Lisez le livre d’Eckart Tolle, The Power of Now.

Oui, c’est un best-seller américain, mais je pense que ce livre est à la fois très simple et profond.

Si vous n’avez rien lu sur la pleine conscience et la vie dans le moment présent, voici votre livre.

Eckart Tolle a un autre livre “A New World Now”, qui est pour moi beaucoup plus profond et révélateur. Mais je commencerais certainement par The Power of Now.

Les deux, l’un et l’autre, sont des livres qu’en les lisant, on fait l’expérience de ce “maintenant”. Je ne peux pas l’expliquer avec des mots. C’est une expérience que cet auteur vous fait vivre pendant que vous lisez son livre. Vous lisez et expérimentez en même temps. C’est fortement recommandé.

2- Vivez le moment présent dans vos activités quotidiennes.

Les activités quotidiennes telles que monter les escaliers, faire la vaisselle, faire la cuisine ou se brosser les dents sont d’excellents moments pour pratiquer la pleine conscience.

Lorsque vous faites l’une ou l’autre de ces activités, essayez d’y porter toute votre attention. Vous réaliserez que les pensées vous viennent tout de suite à l’esprit. Ça n’a pas d’importance. Rappelez-vous l’activité même que vous pratiquez.

Ne vous jugez pas vous-même et ne cherchez pas à atteindre un but. Mettez votre attention sur cette activité.

3- Faites de la méditation

Je sais que ce mot impressionne certaines personnes, ou qu’elles pensent que ce n’est pas pour elles.

Ne paniquez pas. Ce n’est pas une chose étrange. En fait, la même pratique que je vous propose dans l’idée précédente est en soi une méditation.

L’idée que je vous propose de commencer à méditer est très simple. Asseyez-vous simplement dans une position confortable, fermez les yeux et, sans porter de jugement, faites attention à votre respiration, inhalez l’air et expirez.

Il est important que vous le fassiez sans juger. Rien n’est bien ou mal. Il s’agit d’observer votre respiration. Il n’est pas nécessaire de le modifier ou de le faire d’une manière particulière. Il suffit de regarder.

Si votre esprit est distrait et erre par des pensées, ramenez votre attention sur la respiration.

Cet exercice de va-et-vient est déjà une prise de conscience, puisqu’il vous amène à identifier vos pensées comme quelque chose de séparé de vous-même que vous pouvez observer de ce que vous êtes, de votre essence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *